PARTAGER

Olivier Volcy était en classe préparatoire de mathématiques et physiques, au lycée Baimbridge des Abymes. Il vient d’être admis à l’École polytechnique.

Jeune homme de caractère, Olivier Volcy, âgé de 19 ans, a fait un choix. Il a opté pour l’École polytechnique parce qu’il compte s’orienter vers la recherche fondamentale en mathématiques. Selon lui, l’École Polytechnique offre plus de liberté dans l’orientation au cas où il changerait d’avis plus tard.
Il l’a choisie aussi, a-t-il dit, parce qu’elle a un solide réseau d’anciens très développé et qu’elle offre des postes de qualité quand on veut entrer dans le secteur de l’industrie, de la recherche, etc. L’offre de formation l’a aussi séduit.
À l’École polytechnique, l’éventail de sujets est très large et Olivier Volcy aimerait se lancer dans la recherche fondamentale en mathématiques, dans l’ingénierie informatique, dans la recherche et le développement en informatique, la robotique, etc.
Il a désormais quatre ans pour se faire une idée précise de ce qu’il veut, pour choisir une école d’application : l’École nationale supérieure, l’École des Mines de Paris ou une université américaine comme le Massachussetts Institute of Technology (MIT), l’école de Harvard, etc. Au collège, Olivier Volcy était premier en mathématiques et en physique. Arrivé au lycée, il était premier en maths mais pas en physique. Et à partir de la classe de terminale puis en prépa, il a raflé les premières places dans toutes les matières. Il a littéralement explosé en classe préparatoire, où il s’est mis à étudier des domaines qui le passionnaient : les maths, la physique et l’informatique.
DE LA DÉTERMINATION
Olivier Volcy débute ses cours le 27 août à Polytehnique. Il est sûr que son avenir est assuré grâce à l’enseignement dispensé dans cette prestigieuse école. À ceux qui voudraient suivre son parcours, il leur dit qu’il faut être motivés car les cours en lycée et en classe préparatoire sont différents.
Olivier Volcy l’affirme : « Il arrive que des élèves qui n’avaient pas de résultats extraordinaires au lycée se révèlent en prépa, parce qu’ils font des choses qui leur conviennent mieux. On va plus au fond des choses, on comprend leur origine. »
Olivier Volcy joue de la guitare, ce qui lui permet de décompresser quand il a l’impression de beaucoup travailler, et fait relâche le week-end. Selon lui, il faut travailler régulièrement, mais pas de façon acharnée. Il a confirmé qu’en classe préparatoire au lycée de Baimbridge, les professeurs sont excellents, à l’écoute des élèves, et les aident à approfondir leurs cours.