PARTAGER

Les Wayana (autrefois appelé les roucouyennes) et les Tekos font partie des premiers peuples autochtones en Guyane. Originaire du Brésil le peuple a voulu fuire la violence des “garimpeiros” (orpailleurs) qui sévissaient sur leur terre. La population de wayana s’est donc réfugié en montagne dans les monts Tumac-Humac pour ensuite se répartir sur les plateaux des Guyanes.

Au Brésil, les Wayana et les Aplai, autre peuple caribe, habitent à l’intérieur du Parque Indígena do Tumucumaque et de la Terre Indigène du Parou de Leste, sous l’égide de la Fondation Nationale de l’Indien (FUNAI).

Au Surinam, une partie du peuple a trouvé refuge sur le Haut-Tapanahony et sur le fleuve Maroni entre le Surinam et la Guyane française. 

Mode de vie des Wayana

Les wayana aiment se délecter des fruits de la pêche et de la cueillette. Autrefois le père enseignait à son fils les rudiments de la “pêche à nivré” et de la chasse dès l’âge de 5 ans. L’usage de l’arc et la maitrise du filet était essentiel. La ceuillette était une pratique davantage confiée aux femmes. Les indiens wayana mènent un train de vie plus moderne.

Les Rites: Le Maraké est un rituel inscrit à l’inventaire du patrimoine immatériel de la France par le ministère de la Culture en 2011. Il célèbre le passage d’un enfant à l’âge adulte