PARTAGER

Le couac est une farine obtenu par la préparation du Manioc, un tubercule dont la culture est très répandu en Afrique, au Brésil et sur le plateau des Guyanes.

Le Manioc est l’aliment de base en l’Amérique latine, ses racines ont nourrit nos ancêtres durant plusieurs décennies. Sa semoule possède plusieurs déclinaison: Couac (farine de manioc), sispa (galette de manioc fourrée à  la noix de coco), tapioca (fécule de farine de manioc) ou crabio (jus manioc detoxifié après cuisson), mais sa conception reste la même. 

La préparation du Couac

La technique de préparation du couac n’a jamais changé. Le Manioc est d’abord épluché et réduit en pà¢te à  l’aide d’une énorme rà¢pe appelé planche à  grager ou d’un broyeur.

Ensuite la pà¢te obtenue doit être filtrée. Elle sera introduite dans une couleuvre (tà¯nkii), une pièce de vannerie tubulaire servant à  la detoxification du tubercule. La couleuvre est ensuite étirée pour presser la pà¢te et en extirper le jus toxique (cyanure).

Une fois détoxifiée, on obtient une farine de couleur blanchà¢tre. Elle est tamisée à  l’aide d’un manaré tressé, pour extraire les fibres ligneuses et les gros morceaux.

Sa consommation: Absorbant, il remplace le pain. Il peut être consommé seul, en salade, grillé à  la poêle, en gratin ou en pà¢tisserie. Le couac se conserve très bien et résiste très bien aux insectes et à  l’humidité.

PARTAGER
Article précédentLe Coq-de-Roche
Article suivantCAZ CALà‰