PARTAGER
https://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/sites/regions_outremer/files/styles/rss_big/public/assets/images/2020/09/10/ernest-1469790.jpg?itok=P80PoUKK

Décédé à l’hôpital jeudi 10 septembre 2020, l’ancien homme politique avait 94 ans. En forme d’hommage, l’hôpital de la ville dont il a été maire durant 24 ans porte son nom.

Personnalité politique de premier plan durant les décennies 1970 à 2000, Ernest Wan Ajouhu avait le socialisme chevillé au corps. Quelque temps après son installation comme médecin au François, désert sanitaire à l’époque, il est élu maire de la ville en 1971.

Il est alors l’un des “maires rouges”, contestataires de l’ordre établi, avec Alfred Marie-Jeanne (Rivière-Pilote), Maurice Louis-Joseph-Dogué (Ducos), Casmir Branglidor (Trinité), Edouard Jean-Elie (Ajoupa Bouillon).

Ernest Wan Ajouhu sera réélu en 1977, 1983, et 1989. Conseiller général du François de 1976 à 1982 puis du 1er canton de 1994 à 2001, il a également été conseiller régional.

Avec ses homologues de Ducos, Maurice Louis-Joseph-Dogué, et des Anses d’Arlet, Olga Delbois, il fonde en 1990 le Parti martiniquais socialiste (PMS), en contestant les positions trop timorées de la fédération socialiste (FSM). Ducos

En 1995, Ernest Wan Ajouhu est battu aux élections municipales par Maurice Antiste qui conduit la liste du Mouvement populaire franciscain (MPF). Il se retire progressivement de la scène politique. Ce qui n’empêche pas un rapprochement avec ses adversaires d’hier. Il était ainsi présent au lancement de la campagne pour les élections municipales de la liste conduite par Alain-Claude Lagier.
 

Source: https://la1ere.francetvinfo.fr