PARTAGER
https://la1ere.francetvinfo.fr/guyane/sites/regions_outremer/files/styles/rss_big/public/assets/images/2016/11/18/decollage_toucan_pl_large_016.jpg?itok=-fA_CSPO
Malgré un plafond très bas, le premier lancement de l’année a bien décollé comme prévu cet après midi de Kourou. La pluie et la brume n’ont pas contrarié les nombreux spectateurs venus assister au 105ème tir d’une Ariane 5.
A son bord, deux satellites de télécommunication : le condosat Saudi Geostationary Satellite 1/Hellas Sat 4 (HS-4/SGS-1 sous sa forme abrégée) pour l’Arabie Saoudite, Chypre, la Grèce et GSAT-31 pour le compte de l’agence spatiale indienne.
Un lancement pour des clients fidèles qui s’est déroulé sous les yeux du ministre chypriote du Transport et le nouveau PDG d’Ariane groupe, André-Henri Roussel.

12 tirs prévus pour 2019

Au terme des 42 minutes ce nouveau vol est à mettre au compteur des succès du lanceur. Les deux passagers ont été livrés sur la bonne orbite.
Ce tir démarre une année au cours de laquelle Arianespace espère procéder à 12 lancements avec  5 Ariane 5, 4 Vega et 3 Soyouz.
Le prochain tir devrait avoir lieu le 14 février. Ce sera une fusée Soyouz si les tests de l’étage frégat sont concluants. 

Source: la1ere.francetvinfo.fr

PARTAGER
Article précédentIl tue le chien de son voisin