PARTAGER
https://la1ere.francetvinfo.fr/guyane/sites/regions_outremer/files/styles/rss_big/public/assets/images/2020/08/26/off_gerants_salles_de_sport_proches_depot_de_bilan_rencontre_prefet_forpt_1_frame_623-1458252.jpg?itok=RVIZKo0f

Le secteur est sinistré depuis le mois de mars c’est celui des salles de sport. Elles sont très durement touchées par les conséquences économiques de la crise sanitaire. Elles n’ont toujours pas l’autorisation de rouvrir, un coup très dur pour les professionnels de la mise en forme.

C’est un coup très dur pour les entreprises de fitness fermées depuis 5 mois maintenant. Les gérants ont été reçus par le préfet de Guyane, Marc Del Grande, afin de faire le point sur leur situation qui est catastrophique.

Salle de sport : mesures d'hygiène en place depuis longtemps

Salle de sport : mesures d'hygiène en place depuis longtemps

©Guyane la 1ère

Malgré les mesures mises en place dans leurs salles considérées comme des espaces clos, elles ne pourront pas rouvrir avant la fin de l’état d’urgence sanitaire prévue à la fin du mois d’octobre.

La grosse inquiétude des exploitants de salles de sport

La grosse inquiétude des exploitants de salles de sport

©Guyane la 1ère

Cette décision n’est pas faite pour remonter le moral des exploitants. Valérie Régis-Constant, gérante d’une salle de sport fait un constat amer :

Il fallait absolument que l’on rouvre au mois de septembre par rapport à nos systèmes d’abonnements. Ce sont des abonnements annuels. Certains ne pourront pas passer ce cap si des décisions fermes et plus constructives ne sont pas prises…

Elle souligne que les dispositifs d’aide ne sont que des dispositifs de prêt. Par ailleurs, dans ces salles des mesures d’hygiène drastique ont cours depuis longtemps.

[embedded content]

Source: la1ere.francetvinfo.fr