PARTAGER
https://la1ere.francetvinfo.fr/guyane/sites/regions_outremer/files/styles/rss_big/public/assets/images/2019/08/19/ff1b141b-bbf8-42f7-9229-adf35072ab1d-1150255.jpeg?itok=NZkmbvnF
La tradition a bien été respectée à Sinnamary, la ville des Savanes où les arrivées de courses se terminent généralement au sprint. Le public présent n’a pas boudé son plaisir quand a déboulé le peloton lancé à vive allure dans l’artère principale. On attendait un Guyanais et c’est Guillaume Gaboriaud qui a remporté la mise, d’un petit boyau devant Quentin Bernard du Vélo Club Amateur St Quentin et Herman Keller de l’équipe Vélo Schils- de Grande Bretagne. Une victoire qu’il n’espérait pas a-t-il déclaré, le but était de faire gagner son coéquipier Baptiste Didier arrivé second en 2018 à Sinnamary :

La réaction de Guillaume Gaboriaud du Paris Cyclisme Olympique

La réaction de Guillaume Gaboriaud du Paris Cyclisme Olympique qui souhaitait aider son coéquipier et qui finalement s’impose sur la ligne d’arrivée à Sinnamary

L’échappée belle du britannique Renwick

Cette troisième étape s’est courue à vive allure car le profil ne présentait pas de difficultés particulières si ce n’est la chaleur et le vent dans certaines parties du parcours. Un profil idéal pour les gros rouleurs et sur ce point un coureur a montré son talent et sa pugnacité. Le sociétaire de l’équipe britannique Vélo Schils, Renwick Wilson a impressionné en réalisant une échappée de près de 120 km. Parti sur la route de Montsinéry au 32e km avec 3 autres coureurs, William Doxaint du VCG, Teddy Octavia du VCK et Peter Forster de l’Allemagne. Ils vont compter jusqu’à une 1’45 d’écart avec le peloton avant qu’il ne reste plus que Renwick et Doxaint au bout de 50 km. Renwick se retrouve seul à Kourou, Van de Mieroop l’actuel maillot rouge de l’équipe néerlandaise le rejoint pour jouer le dernier point chaud à l’embranchement de Petit Saut. Le yoyo avec le peloton continue. Dans les 25 derniers km, ils sont rejoints par 3 coureurs. L’aventure s’est achevée à 3km de l’arrivée par la jonction avec le peloton et la séquence du sprint massif qui a vu la victoire de Gaboriaud.

Une étape pour conforter des classements

Larry Lutin demeure en jaune au terme de cette 3e étape. La logique a été respectée, l’équipe guadeloupéenne montre qu’elle est “costaud” avec 4 maillots à son actif. Le coach Fabrice Gène a déclaré durant la course :

On joue l’écart et on gère. A 20 km de l’arrivée, les sprinters vont remonter pour jouer l’arrivée..”

La consigne a été respectée :

La réaction du maillot jaune Larry Lutin à Sinnamary

Larry Lutin leader du TDG2019 explique son positionnement à l’arrivée à Sinnamary. Il demeure en jaune et compte bien le rester jusqu’à la fin du tour

On le sait, la Guadeloupe ne laissera personne d’autre porter le maillot de leader. Mickaël Laurent, de la sélection martiniquaise, triple vainqueur du tour a tenté de remonter au classement en participant dans les derniers km à l’échappée Renwick mais en vain. L’équipe de l’ECG de la Guyane s’est aussi montrée avec Stéphane Mérille sans succès.
La troisième étape est terminée, certains coureurs sont restés au chaud. La quatrième étape est la plus longue de ce tour. Le peloton devra avaler les 171 km entre Sinnamary-Saint-Laurent-Mana. Là encore, une belle occasion se présente pour les rouleurs. Les Guadeloupéens devront gérer toutes les tentatives d’échappées pour garder la place de leader.

Source: la1ere.francetvinfo.fr