PARTAGER

Tué accidentellement en Guyane, le corps du militaire réunionnais Alexandre Chan Ashing devrait être rapatrié vendredi matin à Paris. Une cérémonie est prévue à sa caserne. Des membres de la famille du jeune homme doivent se rentrent en Métropole.



Une semaine après le décès d’Alexandre Chan Ashing, soldat réunionnais tué par un tir accidentel en Guyane, son corps doit être rapatrié ce vendredi 29 décembre, selon des informations fournies par un membre de sa famille. Une arrivée attendue le matin à Paris.



Plusieurs membres de sa famille à La Réunion, dont sa mère, doivent prendre l’avion dans les jours à venir afin de se rendre dans l’Hexagone.

Tué par un tir accidentel

Le 21 décembre dernier, le sergent Alexandre Chan Ashing, un soldat réunionnais, est tué par un tir accidentel en Guyane. Originaire de Saint-Pierre, le jeune homme qui allait fêter ses 30 ans, était de retour d’une “patrouille conduite dans le cadre de l’opération Harpie de lutte contre l’orpaillage”, indiquent les Forces Armées en Guyane.

Père de deux fillettes en bas âge

Le Marsouin originaire de Saint-Pierre laisse derrière lui sa compagne ainsi que deux fillettes âgées de 4 et 1 ans. Ils étaient arrivés en Guyane à la fin du mois de juillet pour une mission de 3 ans.