PARTAGER
https://la1ere.francetvinfo.fr/guyane/sites/regions_outremer/files/styles/rss_big/public/assets/images/2019/11/07/5d0a5738-9697-4ac2-88c0-ffdd15db84cf-1208887.jpeg?itok=qVm9bS8J

L’émotion est toujours vive aujourd’hui à Sinnamary au lendemain de l’incendie du 6 novembre qui a entièrement détruit une maison traditionnelle. Le magasin de souvenir du rez de chaussée n’existe plus et les commerces attenants ont aussi été impactés. C’est un drame pour la propriétaire.

Ce 6 novembre le feu s’est déclaré en fin de matinée dans une maison traditionnelle située rue Verderosa non loin du fleuve dans le bourg de Sinnamary. L’intervention des pompiers de la commune renforcée par ceux de Sinnamary et Kourou n’a pas permis de circonscrire le sinistre. Cette maison patrimoine a été entièrement détruite, un drame pour la propriétaire âgée de 78 ans qui s’occupe de sa fille en situation de handicap et qui a perdu son bien a expliqué Alex Marigard, le fils de la propriétaire :
… elle a mal à la tête, n’a pas dormi cette nuit… c’est une maison a l’identité guyanaise qui vient de sombrer…

Un incendie a ravagé une ancienne bâtisse créole à Sinnamary. Un commerce est entièrement détruit.

Une intervention des pompiers jugée tardive

Les pompiers ont été mis en cause quant au délai de leur intervention jugé trop long. Sur ce sujet, le président de la collectivité territoriale et président du SDIS, Rodolphe Alexandre a, dans un communiqué, apporté des précisions. Les premiers appels ont été reçus à 11h19 et : 
A ce moment précis, les effectifs de garde du centre d’incendie et de secours de Sinnamary sont déjà engagés sur une mission d’assistance à personne. L’organisation des secours est alors adaptée simultanément par :
– L’engagement immédiat de 2 engins de lutte contre l’incendie des sapeurs-pompiers de Kourou (caserne disponible la moins éloignée) de l’unité de pompiers de PARIS du centre spatial guyanais ;
– L’appel général des sapeurs-pompiers volontaires du centre d’incendie et de secours de Sinnamary;
Cet élément de contexte a entrainé un retard dans l’attaque du feu, ayant eu pour conséquence la destruction totale d’un bâtiment à usage d’habitation et de commerce avec propagation et de lourds dégâts aux constructions contiguës.
Aucune victime n’est à déplorer et la propagation du feu à l’ensemble du quartier a pu être évitée.

Source: la1ere.francetvinfo.fr