PARTAGER
https://la1ere.francetvinfo.fr/guyane/sites/regions_outremer/files/styles/rss_big/public/assets/images/2021/11/26/temoignage_anonyme_-1835551.jpg?itok=h-h4vNzX

“On se fait de plus en plus petite et on s’oublie”. C’est d’une voix douce que Marie* prononce ces mots glaçants. Le constat est immensément douloureux mais la détermination est là : jour après jour, Marie se reconstruit loin de l’emprise de son agresseur.

Source: la1ere.francetvinfo.fr