PARTAGER
https://la1ere.francetvinfo.fr/guyane/sites/regions_outremer/files/styles/rss_big/public/assets/images/2020/08/26/whatsapp_image_2020-08-26_at_19.47.40-1458622.jpeg?itok=Jsc7kDqY

Après plusieurs mois d’attente et d’incertitude, la date de la rentrée scolaire a été fixée. Les transporteurs de la CACL vont pouvoir reprendre leurs activités. Une réunion ce mercredi matin, leur a permis de connaître la feuille de route du service public pour l’année scolaire à venir. 
 

Les transporteurs du secteur de la Communauté d’Agglomération du Centre Littoral fixés sur les conditions de reprise pour la rentrée. Mercredi matin, ils étaient une vingtaine, chauffeurs et responsables d’entreprises de transport, à participer à une réunion dans les locaux de la communauté d’agglomération à Matoury.
 

Réunion de reprise à la CACL

Réunion de reprise à la CACL

©Melodie Nourry

Au cœur des discussions: la présentation des mesures qui seront appliquées dans les bus et surtout les conditions d’admission des élèves transportés quotidiennement.

Parmi ces mesures, l’obligation du port du masque pour les plus de 11 ans et la mise à disposition de solution hydro-alcoolique dans les bus où il y a un accompagnateur.
Elèves et parents seront également sensibilisés aux gestes barrières avec des affiches dans les véhicules et un rappel des règles par les chauffeurs.

Affiche CACL gestes barrières

Affiche CACL gestes barrières

©Melodie Nourry

Les gestes barrières au coeur des discussions

L’Agglo s’est basée sur le décret du 27 juillet 2020 pour fixer les conditions d’accueil dans les bus scolaires. Celui-ci met fin à l’obligation de distanciation physique dans les véhicules, c’est-à-dire qu’ils peuvent désormais être remplis.
 

La CACL va faire une campagne de communication sur les gestes barrières durant les quinze premiers jours de reprise d’activités avec une distribution exceptionnelle de masques aux élèves qui n’ont en pas. A partir du 14 septembre, il n’y aura plus de tolérance.

Louis Cotis, responsable du service transport scolaire à la CACL

Pour les éleves de maternelle et primaire, d’autres dispositions seront mises en place rajoute Louis Cotis.
 

Ça peut arriver que les parents déposent leurs enfants portant déjà le masque. Le chauffeur ne doit pas conseiller au petit de l’enlever mais doit veiller à ce qu’il le garde tout au long du trajet

Louis Cotis, responsable du service transport scolaire à la CACL.

Mercredi matin, la CACL a remis aux transporteurs des affiches rappelant les règles à respecter. Elles devront être collées dans les bus. Ils devront aussi faire de la prévention auprès des élèves.

Les chauffeurs devront aussi assurer la désinfection des bus tous les soirs et informer l’Agglo en cas de suspicion de cas de Covid. Des mesures qui ont de quoi rassurer ces professionnels, impatients de reprendre leurs activités. 
 

Réactions de trois transporteurs pour cette reprise d’activité

La CACL, qui compte 203 lignes de transports scolaires par bus et voie fluviale, a prévu de faire le point à la fin du mois de septembre. Des réajustements seront effectués, à ce moment-là, si nécessaire.

Source: la1ere.francetvinfo.fr