PARTAGER
https://la1ere.francetvinfo.fr/guyane/sites/regions_outremer/files/styles/rss_big/public/assets/images/2019/10/07/droit_de_retrait_balata-1184861.jpg?itok=m0nVZzut

Après l’entrevue avec le recteur et le président de la CTG, vendredi 04 octobre, le personnel estime malgré quelques avancées, que le rectorat n’a pas répondu à leur besoin principal : la création de 6 postes supplémentaires de surveillants.
Depuis sa transformation en lycée polyvalent, l’établissement accueille 400 élèves de plus, sans moyens supplémentaires pour assurer la sécurité et l’encadrement de ces jeunes.
Les enseignants indiquent qu’ils ne reprendront pas le travail tant qu’ils n’auront pas obtenu de réponse sur ce point.
 

Source: la1ere.francetvinfo.fr