PARTAGER
https://la1ere.francetvinfo.fr/guyane/sites/regions_outremer/files/styles/rss_big/public/assets/images/2019/09/10/img_7174-1164773.jpg?itok=I6ykCDX8
© Olivia Garett Alaïs

© Olivia Garett Alaïs

Le lycée de l’Externat Saint Joseph était très attendu. Les locaux du bâtiment principal étaient devenus trop exigus pour accueillir le 1er et le 2nd degré. L’établissement a été construit sur les ruines du foyer de la Providence entièrement détruit lors d’un incendie le 10 septembre 2016.

Des générations d’enfants

Le foyer de la Providence a hébergé des milliers d’enfants. Il a d’abord été l’orphelinat de jeunes filles des sœurs de Saint-Joseph de Cluny, avant de devenir un établissement d’accueil pour l’enfance défavorisée géré par l’ancienne collectivité départementale. 
C’est en avril 1919, que cet immeuble a ouvert ses portes pour la première fois, financé par la famille Melkior. Classé, il appartient au patrimoine guyanais. Ce bâtiment est ancré dans l’histoire. Des générations d’enfants y ont séjourné. Son existence a été jalonnée de moments heureux mais aussi de drames et d’événements tragiques.

Une tragique affaire de pédophilie

En 2006, un drame vient endeuiller la communauté. Anaïs, 7 ans, est pensionnaire au foyer. Elle a été placée deux ans avant, à la demande du juge des enfants, en raison de l’hospitalisation de sa mère. Accompagnée de son éducateur, un jour, elle disparait. Originaire de Valenciennes, Mickael Andrisse 35 ans a loué un bungalow dans un hôtel. Il la séquestre, la viole puis l’étouffe. La fillette sera retrouvée plus tard dans la chambre. L’éducateur tente vainement de mettre fin à ses jours en projetant sa voiture sur un camion. Il sera jugé et condamné.
Ce scandale remettra en cause le système de l’aide à l’enfance en Guyane. Le foyer sera fermé en 2007.  

Un incendie destructeur

© SDIS

© SDIS

Squatté, presqu’abandonné, l’immeuble situé à l’angle de l’avenue Léopold Héder et de la rue François Arago, reste durant de longues années à l’abandon. Puis, un projet de réhabilitation est mis en œuvre. Propriété des soeurs Saint-Joseph de Cluny, il sera réhabilité pour être transformé en lycée privé catholique annexe de l’Externat Saint-Joseph.
Les financements sont trouvés, les plans sont presque prêts, les dates sont arrêtées… les travaux commencent en 2014…Nouveau coup du sort : le 10 septembre 2016 un incendie ravage le bâtiment. 10 véhicules incendie sont mobilisés, une trentaine de pompiers sont réquisitionnés. C’est un pan du patrimoine guyanais qui part en fumée.

Renaissance…trois ans après

© Olivia Garett Alaïs

© Olivia Garett Alaïs

Trois ans après l’incendie, à la rentrée 2019-2020, le lycée Saint-Joseph de Cluny a ouvert ses portes à une nouvelle génération. De la seconde à la terminale, les lycéens ont pu effectuer leur rentrée scolaire dans un établissement flambant neuf. 387 élèves répartis en 15 classes. Reconstruit à l’identique, les architectes ont su marier tradition et modernité. Le coût des nouveaux bâtiment a été estimé à environ 7 millions d’euros. 

Le nouveau lycée Saint-Joseph de Cluny, un établissement flambant neuf

[embedded content]

Source: la1ere.francetvinfo.fr