PARTAGER
https://la1ere.francetvinfo.fr/guyane/sites/regions_outremer/files/styles/rss_big/public/assets/images/2019/02/05/clara_de_bort-1008445.jpg?itok=_Ka8djqa
C’est Clara de Bort (directrice de l’agence), elle-même, qui a rendu public les conclusions des investigations en présence de la direction de la clinique. Elle a aussi présenté les recommandations formulées par cette mission d’inspection.  L’ARS ne ferme pas le service de maternité de la clinique mais révèle de nombreux dysfonctionnements :
-Des professionnels majoritairement inexpérimentés et insuffisamment encadrés
-Des astreintes médicales fragilisées par le peu de personnel
-Des médecins ne respectant pas leur obligation de formation

Pour régler ces problèmes de fonctionnement, l’agence  formule également des injonctions, des mesures correctives :
-Former les médecins et l’ensemble des personnels aux  gestes d’urgence et à la réanimation
-Appliquer les critères de réorientation des patients vers un centre de niveau plus élevé
-Garantir  la traçabilité des soins

La clinique Véronique devra très rapidement mettre en œuvre  ces recommandations et injonctions ou elle verra son service maternité fermé encore une fois.

Le reportage de Guyane La 1ère :

Clinique Véronique : les conclusions de l’enquête

[embedded content]

Source: la1ere.francetvinfo.fr