PARTAGER
https://la1ere.francetvinfo.fr/guyane/sites/regions_outremer/files/styles/rss_big/public/assets/images/2019/01/08/capture_decran_2019-01-08_a_20.36.44-982383.jpg?itok=_qsuwhBs
La reprise des négociations au centre hospitalier de Kourou était pourtant très attendue, autant par la direction de l’établissement que par les salariés, en grève depuis près d’un mois.
Clara de Bort, la directrice régionale de l’ARS considère que les conditions du dialogue social ne sont pas réunies car plusieurs dégradations sur les biens de l’établissement lui ont été rapportées par la direction de l’établissement.
Le communiqué a été publié tardivement prenant de court les participants. La directrice a déclaré en conférence de presse : 

” … qu’il n’est pas possible de travailler dans des conditions d’intimidation, de violence contre les personnes, contre les biens… tant que les conditions ne sont pas réunies, je ne dialogue pas.”.

Un nouveau calendrier de rencontres sera fixé ultérieurement. 
Ce soir, un comité extraordinaire de l’UTG doit se réunir à Cayenne, au siège de la centrale. Les représentants du bureau et des différentes branches vont définir une position commune, et envisager, éventuellement, des actions de soutien aux grévistes du CHK.
 

Déclaration de Clara de Bort

[embedded content]

Source: la1ere.francetvinfo.fr