PARTAGER
https://la1ere.francetvinfo.fr/guyane/sites/regions_outremer/files/styles/rss_big/public/assets/images/2015/03/04/oiapoque_rue_ppale2.jpg?itok=8yy5jD9l
Le procureur général d’Amapá a engagé une autre action contre la mairesse d’Oiapoque. Déjà poursuivie dans le cadre de l’attribution de marchés publics, Maria Orlanda Garcia est cette fois sur le gril concernant l’embauche excessive de contractuels au sein des différentes équipes des services municipaux

Trop de contractuels 

Secrétaire, infirmière, psychologue, travailleur social. La liste des postes occupés par de simples contractuels est longue dans les différents services administratifs et de santé de la ville d’Oïapoque. 93 selon le dernier recensement. Pire, le nombre de contractuels est aujourd’hui largement supérieur à celui des fonctionnaires titulaires. Soit plus des deux tiers du total des effectifs des agents municipaux.

Maria fait la sourde d’oreille 

Maria Orlanda Garcia © Sélesnafes

© Sélesnafes Maria Orlanda Garcia

Depuis 2016, le ministère public de l’Amapá multiplie pourtant les recommandations à l’intention du maire, Maria Orlanda Garcia, afin de résoudre à l’amiable cette situation. Des préconisations classées sans suite. D’autant que la mairesse et son conseil municipal font la sourde oreille quant à l’organisation d’un grand concours de la fonction publique pour recruter de nouveaux agents.

Une action en justice

Jugeant la situation frauduleuse, le procureur général d’Amapá durcit le ton : il a engagé une nouvelle action en justice contre Maria Orlanda Garcia. Le ministère public exige cette fois une réponse écrite du maire mais aussi de son conseil municipal concernant la gestion opaque des effectifs de l’administration oiyapoquoise.
Source : Diario do AMAPA
 

Source: la1ere.francetvinfo.fr