PARTAGER

Globalement, l’armée se félicite de son action au sein du SMA Outre-mer. En 2018, 5970 jeunes ont été recrutés sur les 6000 prévus. “Objectif presque atteint” souligne le général de Ladoucette. Regardez ci-dessous l’interview du général faite par Alex Léveillé d’Outremer la 1ère:
“Insertion durable”Le général ressent “une grande fierté” de savoir que “80% de ceux qui ont été au bout de leur parcours ont obtenu un emploi”. La qualité de l’insertion est bonne selon le général. Plus de la moitié des jeunes qui sont sortis du SMA sont insérés dans un emploi durable soit un CDD de 6 mois soit. Or insiste le commandant du SMA, “l’objectif c’est l’insertion durable”.
Formation au numériqueAu chapitre des nouveautés, le SMA veut proposer à ses jeunes de se former au numérique. Trois départements seront prioritaires: La Réunion, Mayotte et la Martinique. Ecoutez le Général De Ladoucette, commandant le SMA au micro d’Alex Léveillé.SMA formation numérique Partager ce podcast Copier Fermer Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Messenger
FéminisationLe SMA souhaite aussi recruter plus de jeunes femmes qui représentent pour l’instant un tiers de l’effectif. “En Nouvelle-Calédonie, c’est une recrue sur deux et dans certains territoires, c’est 20%”, précise le général de Ladoucette.Féminisation Partager ce podcast Copier Fermer Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Messenger
Il faut qu’on développe d’avantage de filières pour les jeunes femmes. Les métiers du BTP ne motivent pas forcément les jeunes femmes. Et pour celles qui sont déjà maman il faudrait prévoir un accompagnement pour les aider à se former.
Nouvelle unité en Nouvelle-CalédonieLe général de Ladoucette annoncé la création d’une unité supplémentaire à Bourail en Nouvelle-Calédonie en 2020. L’objectif est de recruter 80 jeunes supplémentaires en Nouvelle-Calédonie.SMA Partager ce podcast Copier Fermer Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Messenger
Le SMA, outil de réinsertionLancé en outre-mer en 1961, ce système vise l’insertion via les armées, des jeunes déccrocheurs scolaires, chômeurs ou en risque de désocialisation. Le régiment le plus nombreux est celui de La Réunion. Dans chaque régiment, on compte environ 10% d la jeunesse locale.

Source: https://la1ere.francetvinfo.fr