PARTAGER

Source: bfmtv.com

https://img.bfmtv.com/i/0/0/e44/1e30ce88acc1d7100e960474dcc61.png

Samedi, le quotidien L’Equipe proposait un numéro spécial de son supplément magazine, consacré au combat contre l’homophobie dans le sport. Sur la une, on pouvait voir deux joueurs de water-polo en train de s’embrasser. Mais il faut croire qu’elle n’était pas au goût de tout le monde. 

Sur Facebook, le délégué général du festival du film LGBTQ Chéries Chéris, Grégory Tilhac, a rapporté qu’un kiosquier parisien de la Place de La République aurait refusé de mettre en vente le quotidien car il serait homophobe. 

Étonné de ne pas trouver “son journal favori” dans les rayons, l’internaute a questionné le kiosquier sur cette absence. Il aurait alors répondu qu’il avait bien reçu le carton contenant L’Equipe mais qu’il ne l’avait pas déballé. Il aurait ensuite affirmé être homophobe. 

Un acte “inacceptable” 

Sur Twitter, la maire de Paris Anne Hidalgo a juge l’acte “inacceptable” et a affirmé que “tout sera mis en oeuvre pour faire reculer les actes et les propos homophobes”. 

Sur le même réseau social, un internaute a indiqué, samedi après-midi, que le kiosquier aurait décidé de “faire marche arrière” et de bien mettre en vente le magazine. 

Guillaume Mélanie, co-président de l’association Urgence Homophobie, a déclaré sur Twitter qu’il se rendra avec Anne Hidalgo Place de La République dans la semaine pour discuter avec le kiosquier. Il a appelé “tout le monde à rester calme et courtois”. 

Source: bfmtv.com