PARTAGER

Source: France Antilles Guyane

https://www.franceguyane.fr/images/2020/09/01/472453_1598963873_screenshot-20200901-091457_330x170.jpg

Le conseil municipal de Matoury a été particulièrement agité hier soir à Matoury. Les élus étaient réunis au dojo des arts martiaux Lucie Décosse. La séance a été interrompue par le maire Serge Smock au bout de 30 minutes. Depuis, maire et opposition se renvoient la responsabilité de cette séance pour le moins mouvementée.

La séance n’a duré que 30 minutes. Le maire Serge Smock a coupé court au conseil moins d’une demi-heure après son ouverture. Il s’en est expliqué à travers un communiqué de presse et depuis le maire et les opposants s’écharpent sur les réseaux sociaux, se renvoyant la responsabilité de cette séance calamiteuse. Ce conseil municipal a été organisé à la demande de plusieurs élus d’opposition. Il a été reproché au maire sa gestion de la crise. Michel Dubouillé de Guyane Ecologie et Jean-Victor Castor ont notamment pris la parole et ont vivement critiqué la gestion de la commune au cours de ces derniers mois. Il a en premier lieu été reproché au maire “de diriger seul la commune, sans consulter son conseil municipal”, alors que les élus d’opposition réclamaient la tenue de ce conseil depuis le 10 avril dernier. Jean-Victor Castor, qui était arrivé en deuxième position lors des municipales de mars a mené un lourd réquisitoire contre le maire. Et puis c’est lorsque Michel Dubouillé s’exprimait que Serge Smock a déclaré : « je lève la séance. C’est une tribune politique à laquelle nous assistons »… Michel Dubouillé assume : “si on ne peut pas parler politique lors d’un conseil municipal, quand pouvons-nous le faire ?” interroge t’il.

Les semaines à venir promettent d’être agitées politiquement parlant à Matoury, car la ville fait partie des 7 communes où il va falloir revoter pour les élections municipales. Le 15 mars dernier, le maire sortant Serge Smock avait râté de peu sa réélection dès le premier tour, en obtenant un peu plus de 47 % des voix. Les Matouriens seront donc une nouvelle fois appelés aux urnes le dimanche 18 octobre prochain pour le 1er tour. En cas de second tour, ils revoteront le dimanche 25 octobre. D’ici là, c’est certains, la campagne promet une nouvelle fois d’être agitée à Matoury.